Célébrons la spiritualité

En quarante matins de pratique spirituelle, votre conscience connaîtra un éveil à la mesure de celui d'un foetus en 9 mois. - Rumi


    Sujet : la mort

    Partagez
    avatar
    Catherine

    Nombre de messages : 113
    Age : 51
    Localisation : France - Puy de Dôme
    Date d'inscription : 14/01/2009

    Sujet : la mort

    Message  Catherine le Dim 1 Fév - 4:37

    Après le message de Clarisse sur ce sujet, il est bien difficile d'en parler.
    Mon expérience avec la mort est bien différente. cette différence vient de l'éducation que j'ai reçu de mes parents, de mon père plus exactement.
    Mes parents ne se sont jamais très bien entendu. La différence venait de leur "milieu", mon père issu d'une famille bourgeoise, ma mère d'une famille ouvrière.
    Si bien que pour les certains évènements, mon père m'amenait avec lui car ma mère ne l'accompagnait pas.
    c'est ainsi qu'à chaque enterrement je suivais mon père dans les églises, temples et cimetières. La mort pour moi ne représentait que douleurs que les autres personnes vivaient. De plus, la majorité de ces moments était suivi d'un pot ou d'un repas où toutes les personnes riaient. Donc difficile pour moi d'assimiler la mort a un moment d'intense douleur.
    Depuis 5 ans maintenant, ils nous arrivent à chaque Nöel, un moment difficile à vivre dans la peine. Cela a commencé par la mort du père de ma meilleure amie d'enfance. Pas attendue... [mais faut-il attendre la mort ? (un autre sujet encore bien vaste)] Nous avons fait un aller/retour dans la journée pour soutenir mon amie. Puis nous avons décidé de fermer l'auberge et de rester en famille pour la soirée.
    L'année suivante, ce ne fut pas la mort réellement qui nous toucha mais cet évènement fut bien plus intense pour moi qu'une mort. Mon conjoint a été hospitalisé en urgence suite à une infection dentaire. Aux urgences, on lui détecte le diabète et avec le taux qu'il avait, les infirmières se demandaient comme il faisait pour ne pas être en coma diabétique. Daniel subit une intervention au niveau des dents qui se passe très très bien. Deux jours après, ne tenant pas en place dans son lit, sort boire un café avec moi dans le bar à côté. Puis le soir je le laisse sereine et confiante. Je suis réveillée le lendemain par un coup de fil me disant qu'il fallait réopérer mon mari et que ce n'était pas la peine que je revienne avant l'après midi car je ne pourrais pas le voir. Je me présente à 14h dans sa chambre et voit une autre personne dans son lit. Je ne vous explique pas le choc que cela peut faire ! On m'informe que Daniel est en salle de réveil et qu'on lui attribuera une autre chambre ensuite. Qu'il fallait revenir le soir vers 19h. Le soir, j'ai appris en fait que Daniel était dans le coma et qu'il ne pouvait se prononcer sur la suite. l'infection s'était aggravé, une septicémie.
    C'est seulement à ce moment là où la mort prend réellement un sens. Tous ces enterrements où la peine est là mais j'ai envi de dire qu'elle nous effleure. Ce jour là j'ai eu l'impression que l'on m'arrachait les tripes, le cœur, que la terre s'ouvrait devant moi pour m'aspirer...
    Cela a duré trois jours, trois jours où nous avons été suspendue dans le vide, où rien n'a de sens, où il faut faire face au quotidien malgré l'envi de se coucher à côté de l'être cher.
    Daniel est sorti de l'hôpital 10 jours après pour faire le repas de la St sylvestre pour les clients. Il n'a pas voulu que j'annule les réservations. Il est ensuite rentré 5 jours à l'hôpital pour mettre en place le traitement pour le diabète.
    L'année suivante, nous avons enterré la père de mon beau-frère. puis le Noël suivant la tante de Daniel, le dernier Noël une de mes tantes puis ce fut au tour de Raoul.
    Les enterrements n'auront plus jamais le même visage que quand j'étais enfant, où cela représentait presque une fête. Nous fêtions le départ d'un être dans une nouvelle vie...
    Maintenant, je ne sais comment l'exprimer sans que cela perde de son intensité mais c'est un moment où la douleur rentre dans mon corps, où je ne sais comment faire pour soulager les personnes chères qui vivent ce moment.
    Voilà mon expérience de la mort.

    Affectueusement

    Catherine
    I love you
    avatar
    Betty

    Nombre de messages : 153
    Age : 43
    Localisation : Antibes 06 (France)
    Date d'inscription : 15/01/2009

    La mort

    Message  Betty le Dim 1 Fév - 7:39

    Bonjour @ tous,

    Merci Catherine pour ce beau témoignage. La mort malheureusement nous suit et nous devons faire avec.

    Deux choix se proposent à nous : celui de se morfondre au risque d'y laisser sa santé. OU poursuivre et se battre, trouvé absolument le positif dans le négatif afin de passer le cap.

    L'exemple de Gaëlle est fort parlant, un immense courage devant de telles épreuves de la vie. Elle a eu ses 2 choix, lequel a t elle choisi ?

    De mon côté, nous en sommes à 3 suicides, quelques morts de vieillesse et de suites de maladies. Mais celui qui m'a le plus affecté est celui de mon beau-frère avec le qui j'étais très proche. Ce décès fût violent et je sais que c'est à se moment là que j'ai commencé à me renfermer puisque pas possible d'en parler. Pendant plusieurs longue année, je lui en ai voulu de nous avoir fait du mal. Puis avec le temps, j'ai tout simplement analyser et compris. Maintenant je sais qu'il est heureux et c'est tout ce qui compte.

    1 an après, nous avons eu Enora, ma fille, je la voulais pensant que cela remettrai du baume au cœur de toute la famille, ce fût un véritable cauchemar, je ne pouvais rien faire et faisait tout mal et ne pouvait donc me reposer. Je ne leur en ai jamais voulu parce que je comprenais leur douleur mais néanmoins difficile. De plus Enora est née avec une malformation liée à un dérèglement des cellules. Elle a une malformation au niveau de la thyroïde ce qui fait qu'elle ne fonctionne pas. Je m'en suis toujours tenue pour responsable mais au final, je me dit que c'est la vie, certes l'immense peine y a peut être contribuer. Le côté positif c'est qu'elle n'est ni naine, ni bête puisqu'un traitement existe et peut lui être prodigué.

    Depuis, je lui apprend à vivre avec, elle est parfois prise d'une immense fatigue liée à sa maladie. Elle voudrait faire mais elle ne le peut. Elle passe souvent pour une personne nonchalante, surtout auprès de l'école ou il faut expliquer chaque année. Je me mets à sa place, cela doit être terrible de vouloir faire quelque chose et de ne pas pouvoir parce que l'on en a pas la force. Mais ce qui me réconforte, c'est cette volonté qu'elle a... irremplaçable.

    Tout ça pour dire que même dans la souffrance, le deuil ou la maladie, il faut véritablement en sortir un ou plusieurs éléments positifs pour avancer et je suis sûre que Gaëlle me rejoindra sur ce point de vue.

    Merci pour vos témoignages.

    Que chacun trouve la volonté et la force nécessaires pour sortir de l'impasse.

    Que cette journée illumine vos coeurs afin de soutenir le "YOGATHON"

    Namaste sunny

    Betty
    avatar
    yogapourtous

    Nombre de messages : 54
    Localisation : saint-eustache, québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    notre vision de la mort

    Message  yogapourtous le Dim 1 Fév - 9:55

    Merci les filles de ces beaux partages...
    Ce matin en me levant comme je fais souvent à chaque matin, je saute ( comme le chat de Catherine sur son tapis) et me laisse imbiber de l'énergie du matin en laissant mon corps ou mon esprit choisir ce qu'il a besoin, postures? pranayamas? méditation !? parfois ce n'est que 2 min,.parfois 30 et plus car j'accueille tout ce qui peut se passer..Les enfants qui se lèvent ou ma propre résistance, mes douleurs (comme hier matin ) et je vais vers ce qui me fais le plus de bien !

    Ce matin après à peine 3 min de Respiration Alternée avec rétention ( et J,ai fait exprès de regarder mon réveil dont je ne me sers jamais pour ma pratique personnelle ...à force de constater que vous minutiez vos pratiques , hi, hi :)j'ai voulu faire pareil ! )... Solenn ma grande de 9 ans est venue tout contre moi, coller sa joue contre mon coeur, alors j'ai continuer en lui flattant la tête et sa longue chevelure, en chantant intérieurement le mantra OM Namah Shivaya , puis à voix haute en lui massant le visage..elle était venue s'allonger, la tête entre mes jambes repliées en indien. Ce ne fut que pur bonheur, partage , magie et elle a elle-même mis fin à cette expérience en revenant se blottir contre moi et en me disant: "je t'aime"...Et le tout a duré plus de 16 min. !

    Je vous taquine, car cela m'a bien amusé de constater vos décomptes ! C,est parfait et cela vous aide sûrement dans votre engagement et persévérance , dans cette discipline et organisation....c'est même sûrement essentiel quand on débute à introduire une nouvelle pratique dans nos vies ( rigueur, patience et persévérance...).Comme je dois l'être dans mes cours... je m'évertue de ne surtout pas l'être dans ma pratique personnelle à la maison !

    Bon j'y viens, après ce long et essentiel détour...
    Solenn n'avait que 3 ans et demi quand son père est mort et aussi terrible que l'on puisse trouver "cela": il faut aussi convenir que c'est aussi son choix à elle. On reconnait le choix de ceux qui partent mais n'oublions pas le choix de ceux qui restent ...choisissent aussi de s'incarner et de vivre telle ou telle expérience , avec telle ou telle maladie...et que , oui il s'agit leur choix pour grandir et faire grandir aussi leur entourage. Comme le choix de ta fille,Betty, ou de la mienne !

    Nous ne sommes en aucun cas coupables, responsables ou quoique ce soit (et c'est dur de s'ôter ce sentiment surtout pour une mère qui porte son enfant 9 mois...) de ce qu'ils font comme choix d'âme , de vie , d'incarnation pour eux-même et pour nous...ce ne sont là que des occasions certes d'apprendre et de grandir.

    Sur ce qui revêtait pour toi Catherine une apparence de fête quand tu étais enfant ( les repas après les enterremenets avec ton père) puis cette peur terrible quand ton mari a vécu cette expérience de le perdre, puis cette suite de décès au temps de Noël ( supposé être une fête non ?) reflètent bien les limites et les problèmes de notre perception, de notre mental, de nos émotions qui sont conditionnés à croire et à envisager sans cesse que la maladie et la mort sont
    terribles et affreux, reflet de notre éducation judéo-chrétienne occidentale ! Le bien, le mal? le paradis, l'enfer ? le purgatoire ? que sais-je encore ? la damnation ?
    Toutes ces visions horribles de la mort nous hantent ! alors que l'approche orientale est toute autre !

    Daniel a sûrement aussi vécu une expérience incroyable en coma à l'hopital, qui a dû aussi amener de grandes révélations dans sa Vie.
    C'est une expérience de la Mort....
    Tout comme l'est en quelque sorte la Méditation....
    d'ou parfois nos difficultés dans certaines méditations, nos résistances (physiques, émotionnelles) ...
    comme celles dont tu parles Catherine, de la page "Remise en amour" qui sont très puissantes puisqu'elles vont toucher, rejoindre nos âmes, cette partie incorporelle de l,homme et intemporelle...éternelle que les mots, les ressentis et analyses peuvent difficilement traduire et expliquer...

    Pour ma part c'est en lisant des livres sur l'accompagnement aux mourants, les récits de mort imminente ( Dr Moody, KÛbler-Ross...) ou le Livre des Morts Tibétains que j'ai cessé d'avoir ( ou presque !) cette vision si effrayante et épeurante de la mort !

    Alors bonnes découvertes de vos âmes...

    Om shanti

    Gaëlle...
    avatar
    Betty

    Nombre de messages : 153
    Age : 43
    Localisation : Antibes 06 (France)
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re : Notre vision de la mort

    Message  Betty le Dim 1 Fév - 10:27

    Merci Gaëlle pour ce partage.

    Je partage ton opinion sur la vision de la mort. Je suis en train de lire depuis 1 mois, un livre très intéressant : "Introduction au Bouddhisme" de Guéshé Kelsang Gyatso, il s'agit de l'explication du mode de vie bouddhiste. Il y a une partie sur la mort Qui dit que tôt ou tard on mourra et qu'il ne faut pas gaspiller sa vie. Que les actions que nous auront effectuer dans cette vie là, détermineront ce que nous deviendront après la mort. Ils considèrent que l'esprit et le corps sont 2 choses distinctes et que lorsque l'on décède seul l'esprit reste et renaît en autre chose (insecte, humain ....)

    Je schématise car en réalité, c'est un peu plus complexe dans le livre, c'est toute une mentalité à adopter. Pour ma part, ça peut paraître idiot encore que je suis sûre que je ne suis pas la seule, j'avais peur de la mort. Depuis que je m'accroche aux idées qu'il y a dans ce bouquin et d'autres que j'ai lu ailleurs, je suis rassurée et vois les choses différemment. Il faut savourer le moment présent.

    Que cette belle journée réchauffe vos cœur et apaise votre esprit.

    Namaste sunny

    Betty
    avatar
    clarisse o)

    Nombre de messages : 91
    Localisation : belgique
    Date d'inscription : 29/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  clarisse o) le Lun 2 Fév - 10:45

    Oui Gaëlle,

    prendre conscience de notre pouvoir de choix...change tout et transforme ces dynamiques infernales que l'humain peut adopter aussi: "celle de le terrrrriiibbbllleeee victiiiiimmmeeee du monde...seul en plus..."
    Ce que ma dynamique intérieure a changé quand j'ai pris conscience de cela...réouverture du coeur possible, moins de rancoeur, de regrets, de sentiments d'injustice...ect....

    beaux livre sur le sujet:
    Le pouvoir de choisir d'Annie Marquier ( transformer mental et être en être responsable plutôt que victime..., en gros...)
    La théorie du choix de william Glasser (basé sur sa théorie de besoins fondamentaux...et aussi de 4 façons dont l humain peut réagir en fonction de situation: réaction physiologique, ressenti émotionnel, pensées et action...parfois difficile de prendre contrôle , ou en tous cas se mettre en présence de..., niveau physio et ressenti émotionnel qui peut déborder, et cselon lui, l'homme a toujours en tout cas plus facilement et rapidement le choix sur ses pensées (lourdes ou légères, positives ou négatives...) et surtout en premier lieu ses actions... car même si difficulté une action peut transformer par la suite l etat émotionnel et/ou l'état physio...voilà en bref... je suis au milieu de ce bouquin d'ailleurs... comme quoi toujours utile de se remettre les idées et priorités au clair...!!!)

    Je me sentais connectée à ma famille ces jours ci... notamment en méditation même si forte distance physique ces derniers temps...choisie...en conscience...

    Ayant rencontré maman hier...elle m'annonce qu'un de mes neveux de 20 ans...a tenté de se suicider...et que un de mes frères... parti il y a peu de chez elle pour vivre avec une femme...revient la nuit... sous effet d'alcool... à nouveau..."témoignant se sentir atrocement seul au monde..." sur un ptit billet qu il a laissé aux toilettes ce matin, rentré hier soir tard, ivre ( et comme par hasard j'avais choisi de passer soirée chez maman...)et annonçant ne désirant pas nous rencontrer.. ne se sentant pas en état... et déclarant qu'il n'aime de toute façon pas les gens..." Maman n'a pas entendu ces mots me demandant de les répéter... ce que je n'ai pas fait...avec un grand retour à moi par la respiration...profonde...

    un pti exemple de situation comme il s'en passe beaucoup...j'ai définitivement renoncé...et les situations choisie m'y aident...à arrêter de trouver une place confortable au sein de ma famille "génétique"...d'attendre quoi que ce soit...et de m'en remettre à notre terre-mère et père à tous...

    Je suis triste de cerner tout cette détresse grandissante, les gens tellement éloignés d'eux-mêmes...heureusement pas tous...

    J'avoue avoir du mal à trouver ma place dans l'action concrète en rapport à tout cela... et que la priorité mise ces dernières années sur mon développement et reconnexion a fait accentué l'éveil... et installé comme prise de distance au niveau conscience dans la façon de rencontrer les autres... des 70 pourcents de la population...(je caricature...)ce pourcentage aussi bouge...

    Je demande d'être guidée... par la lumière intérieure de mon coeur... et par mes guides de lumières extérieures visibles (à mon avis vous y êtes compris) et invisibles ...

    Samedi, après avoir médité... toujours dans un grand état de profonde écoute intérieure en changeant de la musique... je suis tombée dans liste aléatoire de musique sur pc... sur musique amérindienne...battant des pieds au ruthme de la terre... et comme l'impression de mon coeur...au plus ce rythme se marquait répétitif au plus je me suis laissée en trainée dans état de transe avec vision...celle d'une femme d'âge mûre, indienne observant... le pillage et violation de ses terres, ou plutôt des terres avec lesquelles elle avit l habitude d'entrer en communion...laissant couler les larmes...me sentant téléportée en ancienne terre au canada....... ok... je ne sais pourquoi je vous partage cela maintenant... mais je pense que c'est dans le bon chapitre cependant...

    Certains penseraient inhumain ou contrôlé de ne pas pleurer en rapport à l'annonce d'un neveu hospitalisé en psy pour tentative de suicide...il se passe autre chose en moi que je ne peux nommé maintenant...si ce n'est aussi qu'une paisible vigilance d'être connectée au dedans...et à plus grand...d'être dans la compassion...le choix de m'y exercer...le choix de choisir ce choix...

    Je reste confiance que même si c'est en quelque sorte, mourir (renoncer)à sorte d appartenance familiale...je renais de mes cendres, tel le phénix (j'adoooooooorrree)...au chaque jour...et que oui je peux arriver à choisir de m'épanouir ...telle que je suis
    tongue sunny geek

    Bien à vous les belles du jour... et les beaux aussi... afro

    Clarisse
    avatar
    clarisse o)

    Nombre de messages : 91
    Localisation : belgique
    Date d'inscription : 29/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  clarisse o) le Lun 2 Fév - 10:52

    Mourrir et renaitre à Soi...

    WWW.bien-etre-et-art-de-vivre.be
    Voilà avec quoi je compose aujourd'hui... bienvenue à vous...
    Voyages, expression de Soi par les médias artistiques spontanés, le psychocorporel...sont entre autres certaines de mes priorités... la polyvalence pas simple à gérer...je serai prof de yoga...cela me semblerait... tellement plus simple... et je choisirais alors certainement d'autres choses sur lesquelles me masturber le cerveau et le coeur pour éviter d'agir et prendre mes responsabilités... et oui un peu sorte d autodestruction aussi... s'être révélé à ses priorités qualités d'être potentiels , sensibilité... et se tordre de douleur à l intérieur pour uneâme qui ne demande qu'à partager et être témoin divin... et accompagner l autre à se reconnecter à la Source en lui ou elle...

    scratch
    avatar
    yogapourtous

    Nombre de messages : 54
    Localisation : saint-eustache, québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    le suicide .

    Message  yogapourtous le Mar 3 Fév - 8:52

    Je ne connais pas grand chose à ce sujet, à part que je viens de parcourir sur passeport.santé le blogue du Dr Blais qui traite justement cette semaine du sujet et j'ai pensé que cela pourrais peut-être intéressé et aider ceux ou celles ici aussi qui sont touchés de près et concernés par cette réalité.

    http://blogue.passeportsante.net/johanneblais/2009/02/suicide_quand_on_a_un_mal_de_vivre_si_intense.html?source=bulletin

    Alors bonne journée dans le silence le recueillement et la paix

    C,est en tous cas mes besoins du jour !

    L'arbre du silence porte les fruits de la paix. ?
    - Proverbe arabe

    comme nous l'a si bien mentionné Maryse aujourd'hui !

    Namaste !
    gaëlle

    PS En ce moment j'ai beaucoup plus de difficultés avec les Méditations audio guidées ( excellentes d'ailleurs que l,on peur aller chercher ici et là sur le Net !) car elles nous aident oui au départ mais nous empêchent aussi d'aller atteindre ce silence intérieur si important pour faire émerger notre vraie Nature.
    Comme cela est parfois bien trop effrayant et déstabilisant ces supports sont une béquille, ou une fuite, une aide parfois mais en soit masquent le travil plus profond ( et plus déstabilisant ) de la méditation. C'est un passage normal et sécuritaire qu'il faut peut-être aussi se permettre de dépasser parfois !
    avatar
    Catherine

    Nombre de messages : 113
    Age : 51
    Localisation : France - Puy de Dôme
    Date d'inscription : 14/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  Catherine le Mar 3 Fév - 9:46

    Chère Gaëlle,

    J'ai pris connaissance également ce matin des articles de passeport santé sur le suicide.

    Je voulais te remercier particulièrement pour ton P.S. car c'est ce que je ressens actuellement.

    je te souhaite une bonne journée.

    Amicalement,

    Catherine
    avatar
    yogapourtous

    Nombre de messages : 54
    Localisation : saint-eustache, québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  yogapourtous le Mar 3 Fév - 12:36

    Bien heureuse moi aussi Catherine de lire tes commentaires de cette 20ème journée, puis ceux de Maryse qui font aussi brillamment écho à ce que peuvent être nos priorités dans la vie /versus ce forum, notre pratique...etc. Il faut aussi passer à l'action de manière simple , détachée, consciente ..avec patience amour et persévérance.
    Bravo ! Bonne continuation , laissez "décanter" ces 20 jours ( la moitié) avec tous ces apprentissages comme présage de ce que cela peut effectivement donner sur toute une vie !
    avatar
    Betty

    Nombre de messages : 153
    Age : 43
    Localisation : Antibes 06 (France)
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  Betty le Mar 3 Fév - 15:19

    Bonsoir @ tous,

    Merci Gaëlle pour l'article, c'est intéressant.

    D'accord avec le PS aussi, je pense que lorsque l'on est bien à l'aise avec la méditation guidée, c'est que l'on a compris le mécanisme, peut être faut-il essayer de se lancer un peu pour connaître autre chose. Je pense que j'en suis là aussi.

    Bonne soirée remplie de calme.

    Namaste sunny

    Betty
    avatar
    philippe

    Nombre de messages : 41
    Age : 59
    Localisation : isére france
    Date d'inscription : 20/01/2009

    sujet: la mort

    Message  philippe le Mer 4 Fév - 16:52

    Bonjour a tous et a toutes

    j'ai vécu le décès de proches ..de camarades.je n'en ai jamais parle - il n'y a pas de forum a 4000 m ou au fin fond de l'afrique. On garde l'horreur pour soi...
    Troupe de montagne - j'ai perdu un des camardes de cordée.
    Sur les chantiers - j'ai perdu un compagnon qui a agonise dans mes bras...

    La mort d'un enfant est le plus dur, le plus injuste,
    Dimanche, nous avons vecu un drame, notre voisin (21ans), l'ami de mes fils, a été asphyxie dans sa maison en flamme..en 5 mn ..tout était fini..nous n'avons rien pu faire…le temps d’évacuer sa petite sœur nous avons réalisé qu’il était resté a l’intérieur
    En échangeant cette douloureuse expérience avec vous je souhaite que vous ayez une pensée pour cette famille et surtout la mère qui a vécu ce cauchemar sans rien pouvoir faire, le médecin lui a assuré qu’il n’a pas souffert


    J'ai tenu mon journal de bord et fais beaucoup de yoga et de méditation les nuits sont longues ( les images et les sentiments..). Et j’ai reouvert le PC et lu vos échanges sur la mort.


    Voila, je continue nous sommes a mi chemin, , c’est la vie, il faut la respecter …. il y a des hauts et des bas, et surtout donner beaucoup d’amour et de compassion pendant notre passage sur terre.
    Namasté,
    avatar
    Catherine

    Nombre de messages : 113
    Age : 51
    Localisation : France - Puy de Dôme
    Date d'inscription : 14/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  Catherine le Mer 4 Fév - 17:33

    Cher Philippe,

    je ne suis pas pratiquante. J'aurai cependant une pensée très forte pour tous les membres de la famille qui viennent de perdre cet enfant. Mon fils a 23 ans et je n'ose imaginer la peine que doit ressentir la maman et l'impuissance devant un tel drame.

    Amicalement,

    Catherine

    charline

    Nombre de messages : 64
    Date d'inscription : 18/01/2009

    Bon courage...Philippe

    Message  charline le Mer 4 Fév - 18:27

    Bonsoir Philippe et à tout le forum,

    Je suis très touchée par ton récit que je viens de lire, je comprends ton désarroi, mais tu sais, j'ai une autre idée de la mort, pour moi, c'est une autre étape, c'est une naissance dans une autre existence...

    "Le corps physique est le cocon que nous habitons pendant plusieurs années jusqu'à cette transition qu'est la mort. Et dès que cette mort arrive, nous quittons le cocon et sommes libres comme un papillon, c'est une image du langage symbolique qui est utilisé en parlant avec des enfants mourants"...C'est ce que j'ai lu dernièrement...

    Je pense bien à cette famille dans la douleur et te souhaite beaucoup de courage...

    Charline
    avatar
    Betty

    Nombre de messages : 153
    Age : 43
    Localisation : Antibes 06 (France)
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Reconfort

    Message  Betty le Jeu 5 Fév - 4:31

    Bonjour @ tous,
    Bonjour Philippe,

    Je profite d'un moment d'acalmie pour t'envoyer tout mon réconfort et pour avoir une pensée pour cette famille. En afrique, il n'y a effectivement pas de forum, on entasse de bien lourds souvenirs négatifs mais ne gardons pas les mauvais mais les bons souvenirs dans notre coeur, c'est ceux là qui nous réconforterons quand ça va mal.

    Si j'ai bien compris, tu as aidé au sauvetage de cette famille, tu as fait ce qu'il fallait, on ne peut malheureusement ce diviser. Le feu est un fléau qui va très vite. Cela peut arriver à n'importe qui, c'est la raison pour laquelle il faut être très prudent. Et surtout profitez du moment présent, savourez chaque instant, on ne sait pas de quoi est fait demain. Par la même occasion, je voudrais avoir une pensée pour nos pompiers qui oeuvrent chaque jour pour sauver des vies.

    Poursuit ce chemin de Yoga et Méditation qui te fera le plus grand bien, n'hésites pas à partager tes émotions avec nous, si ça te fais du bien.

    Je te et vous souhaite une belle journée remplie de bonheur que celui-ci efface vos peines.

    Que cette journée apporte également du réconfort et du courage à ceux qui souffrent d'un décés.

    Namaste sunny

    Betty

    Annette

    Nombre de messages : 55
    Date d'inscription : 18/01/2009

    Re: Sujet : la mort

    Message  Annette le Jeu 5 Fév - 5:53

    Philippe,
    J'arrive toujours avec du retard sur le forum, désolée. Je viens d'écrire un message dans un autre sujet, en réponse à Maryse et Charline (vivons le moment présent), et je parlais encore de cette mort qui est bien sûr omniprésente mais que l'on peut "appréhender" d'une manière ou d'une autre. Comment faire pour supporter tout ça ? j'ai une immense pensée pour ce jeune et pour sa famille, d'autant que j'ai deux fils et que je me fais des cheveux blancs en permanence pour eux. Ils ont perdu trois amis, deux en moto et un d'une leucémie, alors tu penses bien que je compatis très amplement à la douleur de cette mère qui vient de perdre son fils, c'est pour moi une hantise. Mais la seule aide que je peux apporter maintenant, c'est d'aller déjà dans le sens de ce que te dit Charline, je suis fermement convaincue moi aussi qu'il y a une autre vie après la mort et que cela donne tout son sens à notre vie terrestre. J'abonde aussi dans ton sens, une seule chose compte, c'est l'Amour et ce qui en découle, la compassion. Je voudrais te rappeler ci-après le testament de Paul-Emile Victor dont je parlais plus haut : "L'important n'est pas tant d'être aimé, d'avoir Dieu dans son coeur, mais d'être dans le coeur de Dieu. Ainsi l'amour n'est-il plus un sentiment ponctuel, égocentrique, mais universel. Il englobe tout autour de soi, et plus que tout autre sentiment, apporte la plénitude, le calme, la joie, le bonheur, la compréhension et la tolérance, mais aussi l'enthousiasme, la rage de vivre...". Comme je l'ai déjà écrit, Paul-Emile Victor avait promis à sa femme de lui envoyer un message après sa mort, pour lui signifier qu'il y avait "autre chose". Dans le ciel de Bora-Bora, limpide, un petit nuage en forme de coeur s'est formé pendant qu'on prononçait un discours pour ses obsèques.
    Je viens aussi de lire "médecins du ciel, médecins de la terre" de Maguy Lebrun. ça pourrait aussi te réconforter et t'apporter beaucoup de réponses. Voilà tout ce que je peux te proposer comme aide aujourd'hui, un peu maladroitement. Bien amicalement, Philippe, et avec toutes mes pensées pour ce jeune voisin.

    Contenu sponsorisé

    Re: Sujet : la mort

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 8:59